T-O-Mirail Reynerie Bellefontaine Bagatelle Pradettes Faourette Lafourguette Mirail-Universite Basso-Cambo tous les quartiers
Accueil > Dossiers > AZF > Témoignages à vif > Alice

Alice

Article proposé le mardi 25 septembre 2001


Je me sens très proche bien que je ne sois pas « victime », ni dans mon corps ni dans mes biens ; j’ai entendu, j’ai eu peur, j’ai été angoissée sur le sort de mes enfants, des ami(e)s, comme tout le monde. Et puis les images sont arrivées…
L’HORREUR, titrait la Dépêche…Depuis j’ai mal : j’ai mal à l’âme. Est-ce Rabelais qui a dit : SCIENCE SANS CONSCIENCE N’EST QUE RUINE DE L’AME ?
Depuis que l’un des pays d’Europe, le plus civilisé, avec des poètes hors pair, des musiciens sublimes, a perpétré le génocide qui devait ébranler les fondements de l’HUMANISME, qui ose parler d’âme ?

…SCIENCE SANS CONSCIENCE N’EST QUE RUINES…En SEPTEMBRE 2001, nous avons assisté, terrifié(e)s à la pulvérisation de la conscience. SCIENCE N’EST QUE RUINES…
Et si la Science avec ses surenchères de produits meurtriers, d’armes bactériologiques, de gaz moutarde, etc…etc… Ah ! Fermez la télé !!!
Car il ne reste que les RUINES.

Est-ce que nos petits enfants viendront les visiter, rêver sur les décombres de Kaboul ou les barres tordues de l’AZF, comme nous l’avons fait sur les tombeaux des Pharaons ou les Temples d’Athènes ?
J’ai appris qu’une association des victimes était créée pour déposer plainte. Voilà ma plainte : en septembre 2001, j’ai perdu quelque chose d’important, mes rêves « civilisateurs » (ils n’étaient pas assurés !).
Mais ce n’étaient que des rêves. Peut-être que bien recyclés ; ils serviront de terreau à un monde fraternel et solidaire, et tant pis pour le romantisme des ruines !

Bien affectueusement,

Alice

Contact | SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Florence Corpet, webmaster