T-O-Mirail Reynerie Bellefontaine Bagatelle Pradettes Faourette Lafourguette Mirail-Universite Basso-Cambo tous les quartiers
Accueil > Les Habitants > La vie du quartier > Démolition à la Reynerie

Démolition à la Reynerie

début mai 2004 à Vincent d’Indy

Article proposé le samedi 8 mai 2004, par Andreas, Lilas


La démolition de la barre d’immeuble commencée cette semaine, fait remonter bien des souvenirs et des émotions chez les habitants de Reynerie.

Voulez-vous venir les partager avec TO7 ? Nous envisageons de les recueillir et de publier un article dans le Sept.

Vous pouvez aussi répondre directement à cet article sur le site.

Portfolio

  • Démolition devant la TV

Répondre à cet article

16 Messages

  • coucou, moi je suis du quartier egalement et je trouve ridicule que l’on casse certains batiments et pas d’autres.les batiments qui vont surement rester sont hauts,donc la vue ne sera pas meilleur.en plus ils detruisent les batiments sans meme savoir ou ils vont reloger les personnes.ils ne comptent pas sur nos avis sachant pertinament que les destructions n’ameliorent que l’aspect du quartier.en plus c’est super bruyant et surtout pleins de poussieres pouvez-vous me dire pourquoi autant de bazarre ?en plus ils ne font pas d’ameliorations sur les batiments qu’ils restent,comme par exemple:fenetres,chauffages….TCHAO ET BON COURAGE A TOUS CE QUI VIVENT SUR LE QUARTIER

    repondre message

  • yan de messager
    c’est vres que c batimen vont nous manquer
    et les abitant qui été ossii je trouve ke se
    site et tro bien merci sa montyre pas que les mauvais coté de la reynerie

    repondre message

  • > Démolition à la Reynerie

    21 mars 2005, par De la part d’une fille du quartier hassane.mafroud neuf.fr

    J’habitais a Varese j’ai demanage l’annees derniere il nous on dis qu’il allait demolire le batiment mais apparament ils (O.P.A.C) ne l’on pas encore demolis ils nous on derange pour un rien alors qu’on etait tranquille on habitais un T4 et ils nous on proposer un T4 alors qu’on demander un T5 ils nous en on proposer deux mais dans des place turbulante et ils nous mettez la precion ils nous proposer 3 appartement si on refuser les 3 on devais se demerder.

    repondre message

  • je m’intéresse beaucoup à la destruction de cet immeuble… est ce que quelqu’un sait si les gens qui y habitaient ont été relogés ? et où ? l’immeuble était il vraiment dans un sale état avant qu’on le démolisse ?
    Toutes ces questions découlent d’une simple idée : pour qui détruit on ?… ( détruit on vraiment pour améliorer les conditions de vie de ceux qui y habitent… ?)
    merci à tous.

    repondre message

  • > Démolition à la Reynerie

    25 mai 2004, par François et Danièle, 69/67 ans

    Nous n’habitons pas ici. On ne peut pas trouver ça mauvais.

    repondre message

    • > Démolition à la Reynerie 26 mai 2004, par une fille

      Je ne vois pas pourquoi vous dites ça ! Dans ces immeubles il y a des personnes qui ont des tas de souvenirs et voilà qu’il vont partir en un seul coup de pelle !Je trouve ça dégeulasse et puis si ça vous concerne pas pourquoi vous parlez !!!!

      repondre message

      • moi je comprend que les gens avaient beaucoup de souvenirs c’est sur mais bon ils ont eux raison de détruire cet immeuble car il etait dans un sale état,et il c’est passer beaucoup de choses mauvaises a l’interieur car je connaissais des gens qui y ont habités, donc moi je suis plutot pour

        repondre message

      • dommage mais je trouve ca bien et il faut qu’ils relogent les gens mais dans des quartiers comme ca il faut essayer de mettre la population en securite et je trouve qu’en france il y’a bcp d’immeubles qu’on doit detruire pour la proprete et aussi y’a bcp d’espaces inutiles ou les bandits peuvent se cacher pour agresser les gens .il faut tout demolir pour la securite des gens j’aime bien ce quartier mais il y’a bcp de personnes insouciantes .dommage en plus c’est le centre de toulouse et y’a un beau parc le lac entre autres mais les gens ne s’en occupent pas.

        repondre message

  • > Démolition à la Reynerie

    25 mai 2004, par Mustapha, 40 ans

    Il n’y a pas de mots ! c’est symbolique qu’ils commencent par détruire le 9bis : le nom d’une association qui n’a jamais pu exister, « l’immeuble le plus dangereux ! »
    Au lieu de mettre de l’argent dans les associations, ils le mettent dans la destruction de logement, alors qu’il n’y en a pas assez !

    J’ai monté une association, dans 6 mois elle risque de disparaître par manque de moyens, on a aucune subvention !
    Dans l’immeuble d’en face, l’association des petits débrouillards, pour les enfants, n’arrive même plus à payer son loyer !

    En 1983, on avait demandé qu’il y ait un club du 3ème âge, il ne s’est crée que cette année ! il y a plus de 800 vieux dans ce quartier, et il a fallu batailler pendant plus de 20ans pour que ce club voit le jour ! Il y en a plein qui vivent seuls, sans aide-ménagère, c’est malheureux !

    Ici, au départ, c’était un quartier résidentiel. On a d’ailleurs payé cher pendant longtemps les impôts à cause de ça.
    Ils veulent construire maintenant des immeubles de grand standing, mais c’est pas pour nous !

    Les habitants du 9 bis ont été relogés à Bagatelle etc. D’autres sont partis en dehors de Toulouse. Ils ont été avertis de la démolition environ 2 ans avant.
    C’était des grands appartements.

    Le problème, c’est pas ces immeubles, mais c’est qu’il nous ont tous concentrés ici. Sur ce parking, il y a 150 places, et il est pratiquement complet en journée, personne ne travaille !

    Il y’en a plein qui sont devenus malades à force de rester enfermés toute la journée dans ces immeubles !
    Quand on est du 31100, on reste au 31100, on ne nous veut pas ailleurs !

    Ils ne changent rien aux problèmes ! Il y a quelques années, ils ont détruit tout le quartier de la briqueterie, prés du pont des demoiselles, et ils ont mis tous les habitants ici, aujourd’hui c’est ici qu’il démolissent, mais nous, où on va aller ?

    repondre message

  • > Démolition à la Reynerie

    25 mai 2004, par Fatima, 17 ans

    J’habite l’immeuble d’à côté. Je ne connaissais personne qui habitait au 9 bis.

    C’est plutôt bien qu’ils démolissent. Ca ne fait pas de mal du changement dans le quartier, malgré le bruit que cela entraîne !

    repondre message

  • > Démolition à la Reynerie

    25 mai 2004, par Mourad, 65 ans

    Ca fait depuis les années 70 que je vis ici aussi.
    J’habite l’immeuble d’à côté.

    C’est très bruyant, toute la journée, de 8h à 19h30 du soir. Et la poussière !

    Je ne sais pas pourquoi ils démolissent. Ils veulent qu’on ait la vue jusqu’à Bagatelle !

    repondre message

  • > Démolition à la Reynerie

    25 mai 2004, par Mohamed, 68 ans

    J’en pense rien (de cette démolition), on n’a pas le choix, on ne nous a rien demandé !
    On était bien ici. Ca fait plus de 30 ans que je vis dans le quartier. Je me rappelle même des champs qu’il y avait en bas de ces immeubles.

    Là où il est entrain de démolir en ce moment, c’était où j’habitais avec mes enfants. C’était un F6, sur deux étages, c’était grand.

    Maintenant je suis juste à l’immeuble d’à côté, avec ma femme. Mes enfants n’habitent plus le quartier.

    Notre immeuble n’est pas encore prévu d’être cassé.
    C’est malheureux, parce que c’est les capitalistes qui vont en profiter, c’est pas les ouvriers comme nous !

    repondre message

  • > Démolition à la Reynerie

    25 mai 2004, par Ali, 63 ans

    Je ne comprends pas, il n’y a pas assez de logement et ils cassent tout !

    repondre message

  • >Démolition à la Reynerie

    25 mai 2004, par Ahmed, 36 ans

    Je n’habite plus le quartier. J’ai monté mon entreprise de maçonnerie il y a six mois et j’ai déménagé.

    J’habitais l’immeuble d’à côté. Je vivais dans ce quartier depuis que j’avais 10-11 ans.

    Ca fait bizarre que tout soit démoli, je ne sais pas ce qu’il va y avoir à la place mais ça arrangera peut-être le quartier. C’est bien qu’il y ait du changement, de la nouveauté.

    repondre message

Contact | SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Florence Corpet, webmaster