T-O-Mirail Reynerie Bellefontaine Bagatelle Pradettes Faourette Lafourguette Mirail-Universite Basso-Cambo tous les quartiers
Accueil > Dossiers > Les 20 ans des Maisons de Chômeurs > Témoignage de Safia Tizoso, ex-demandeur d’emploi

Témoignage de Safia Tizoso, ex-demandeur d’emploi

« Mon bénévolat a été très formateur »

Article proposé le jeudi 16 novembre 2006, par Emmanuelle Deleplace


« Après DESS en eau et assainissement et un premier travail précaire, j’ai quitté Chartres pour Saint-Gaudens parce que des amis de ma promotion m’avaient assuré qu’un syndicat de l’eau cherchait quelqu’un. Mais comme je suis de nationalité belge, je n’ai pu être embauchée dans le cadre des emplois jeunes. Pour m’aider dans ma recherche d’emploi, je me suis inscrite à la Maison des chômeurs. »

« J’ai d’abord utilisé les outils informatiques pour moi même et assez rapidement je me suis investie comme bénévole pour l’aide aux CV, aux lettres de motivation, pour l’encadrement des jardiniers. Ces activités étaient très importantes pour moi. Elles rythmaient mes semaines. Je savais que j’avais toujours quelqu’un à qui parler, c’est important quand on est seule et au chômage. A Chômeurs associés, j’ai été le porteur du projet jardin extraordinaire. »

« J’ai même été embauchée quelques mois en contrat emploi consolidé. Cette expérience a été très formatrice. De plus, elle m’a permis de développer un réseau relationnel et de rencontrer des employeurs potentiels que je n’arrivais pas à joindre par les traditionnelles candidatures spontanées. J’ai vécu des moments difficiles avec des menaces de non renouvellement de ma carte de séjour qui m’ont obligée à faire des petits boulots. »

« Finalement j’ai pu décrocher un emploi jeune dans le syndicat des eaux que je convoitais depuis le début. Mais il semblait dans cette entreprise, qu’être femme, jeune et noire était un handicap pour un poste à responsabilité. J’ai préféré démissionner pour suivre une formation AFPA qui préparait le concours de technicien supérieur. Le temps de cette formation, je n’ai vécu qu’avec le RMI. Aujourd’hui je suis fonctionnaire dans une collectivité locale. »

Répondre à cet article

Contact | SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Florence Corpet, webmaster